Le document du mois

 ... mai 2022 !

La gare de Mirepoix. Carte postale, fin XIXe-début XXe siècle

2 Fi 1521

Si aujourd’hui le département de l’Ariège n’est traversé que par une ligne de chemin de fer (Toulouse / La Tour de Carol), le Plan Freycinet, du nom du ministre des Travaux publics, lancé en 1878, prévoyait la construction de plusieurs lignes : à l’ouest du département une ligne Boussens (Haute-Garonne) – Saint-Girons – Foix , et à l’est deux lignes, Pamiers – Limoux  et Bram – Lavelanet, qui s’entrecroisaient à Moulin-Neuf, à la limite de l’Aude.

Dès 1881 la ligne Pamiers – Limoux est déclarée d’utilité publique et, en avril 1883, le préfet de l’Ariège lance une enquête pour déterminer le nombre et l’emplacement des gares sur la ligne entre Pamiers et Moulin-Neuf. En novembre 1883, la direction de la construction des chemins de fers préconise l’établissement de cinq gares : Le Carlaret, Les Pujols, Rieucros, Mirepoix et Moulin-Neuf et suggère de faire de Mirepoix la gare de liaison et d’arrivée et de départ des trains : « La compagnie expose que la station de bifurcation de Moulin-Neuf semblerait à priori indiquée pour la coupure des trains qui circuleront entre Pamiers et Limoux, mais il est à considérer que la localité qui doit être desservie par cette station n’a aucune importance (182 habitants) alors que la ville de Mirepoix compte 4187 habitants. Logiquement c’est donc à Mirepoix que devra se faire la coupure des trains, et cette station devra expédier les deux premiers trains du matin et garder sur ses voies les deux derniers trains de la journée. Le projet comporte donc pour Mirepoix, une voie de halle et de quai n° 1, une voie principale n° 2, une voie d’évitement n° 3, deux voies de garage n° 4 et 5 et une transversale avec une plaque sur les voies 1 et 4.  »

Les travaux de la gare de Mirepoix s’achèvent à la fin de 1897 et permettent, dès le 2 janvier 1898, l’exploitation du tronçon Belvèze-Mirepoix, avec le passage de six trains quotidiens. Le tronçon Pamiers-Mirepoix est terminé quelques mois plus tard et c’est le dimanche 20 novembre 1898 que le premier train en provenance de Pamiers et en direction de Limoux entre en gare de Mirepoix. Il est accueilli par une fanfare et les enfants des écoles.

            La ligne transporte aussi bien des voyageurs que des marchandises et présente une grande utilité à l’époque comme en témoigne cette carte postale, où l’on voit la locomotive à vapeur arrivant en gare, attendue par un grand nombre de passagers. Seuls les horaires des trains soulèvent, dès le premier jour, des récriminations générales. Il était notamment impossible aux négociants, nombreux à Pamiers, de se rendre à Mirepoix les jours de foire et de marché, le premier train partant à 11 h 20 du matin !

            La ligne ne sera exploitée qu’une quarantaine d’années : le service voyageur ferme au printemps 1939, suivi en juin 1941 par une fermeture totale de la section Mirepoix – Pamiers. Seule la desserte de marchandise Bram – Lavelanet avec la station Moulin-Neuf – Mirepoix perdure jusqu’au 16 décembre 1973. La gare de Mirepoix est abandonnée de longues décennies avant de trouver une nouvelle vie en hébergeant les Francas. C’est aujourd'hui une salle polyvalente qui accueille spectacles, manifestations culturelles, rassemblements publics et soirées privées.

* Cliquer sur l'image pour l'agrandir !

 

 

 Retour accueil

 

  • Haut de page